Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Apprenez à Rouler

Apprenez à Rouler

Tous les secrets pour réussir l'examen du permis de conduire Avant d'envisager l'examen du permis B, mieux vaut être informé sur certains détails : attitude à adopter dans certaines circonstances, petits "trucs" à ne surtout pas oublier...

Les écarts de trajectoire

Eviter les écarts de trajectoires

Si il y a bien des erreurs qui font « mauvais genre » le jour du permis, ce sont bien les écarts de trajectoires. Les inspecteurs sont allergiques aux conduites brusques et peu rassurantes. Voici quelques conseils pour les névrosés du volant.

Pourquoi ces fameux écarts ?

Vous devez d’abord vous demander quelles situations vous amènent à commettre des écarts de trajectoires. Essayez ainsi de passer en revue tous les cas concrets qui les ont amené afin de comprendre ce qui précisément à posé problème. Ces situations varient évidemment d’une personne à l’autre mais beaucoup de conducteurs débutants commettent ce type d’erreurs en conséquence des problèmes suivants :

  1. Mauvaise tenue du volant : les mains sont mal placées et vous êtes mal à l’aise pour manier le volant. Pour résoudre ces problèmes, rendez vous à la page comment tenir le volant.
  1. Mauvaise coordination entre les deux mains : les manipulations de la main droite sur la boîte de vitesse entraîne des gestes parasites au niveau du volant tenu par la main gauche. Pensez à bien dissocier votre main gauche (sur le volant) et votre main droite (sur la boite de vitesse) lorsque vous conduisez.
  1. Mauvaise coordination entre les actions de contrôle et les mains : lors d’un contrôle agrémenté d’un angle mort, il est fréquent que les mains sur le volant accompagne le mouvement du corps. Cette action est particulièrement dangereuse et il faut veiller à ce que, encore une fois, vous dissociez votre mouvement de contrôle avec vos mains sur le volant et que vous ne tourniez pas complètement le corps lors du contrôle de l’angle mort.

Les problèmes de coordinations (2 et 3) sont à prendre très au sérieux car ils peuvent conduire à des situations très dangereuses. Pour autant, pas de panique dans le cas où vous vous sentez pas encore parfaitement coordonné : vous pouvez résoudre ces problèmes très rapidement en gardant constamment en tête lors des situations problématiques (action simultanée des deux mains etc.) de dissocier vos mouvements et de ne pas donner d’à-coups sur le volant quelque soit votre manoeuvre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article