Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Apprenez à Rouler

Apprenez à Rouler

Tous les secrets pour réussir l'examen du permis de conduire Avant d'envisager l'examen du permis B, mieux vaut être informé sur certains détails : attitude à adopter dans certaines circonstances, petits "trucs" à ne surtout pas oublier...

Les contrôles

Les contrôles : des prises d’informations essentielles

On reconnait souvent les mauvais conducteurs par leur manque de rigueur dans leurs contrôles, d’ailleurs, les candidats recalés pour absence de contrôle ne devraient même pas oser se plaindre ! Voici un dossier récapitulant les contrôles à effectuer en fonction des situations.

Principe des contrôles

Les contrôles sont des prises d’informations effectuées autour de soi permettant de garder une connaissance précise de ce que font les autres usagers de la route. On peut distinguer trois types de contrôles :

  1. Le coup d’oeil dans le rétroviseur.
  2. Le regard porté à travers les vitres ou le pare-brise.
  3. Le contrôle directe de l’angle mort. Rappel sur l’angle mort : c’est une zone « cachée » qui n’est visible, depuis le poste de conduite, ni via les rétroviseurs ni via les vitres du véhicules. Il faut donc tourner le buste pour contrôler cet angle directement.

On peut distinguer deux situations de contrôle :

  1. Les contrôles réguliers.
  2. Les contrôles précédant une action ou une situation précise.

Ils consistent en un court regard vers un angle donné : rétroviseur, angle mort, parebrise etc.

Conseils précieux

  • Il est inutile que vous passiez deux heures sur un contrôle, celui-ci doit rester bref car il faut que vous gardiez une idée globale de ce qu’il se passe autour de vous. Il vaut mieux que vous contrôliez plusieurs fois plutôt que une fois longuement.
  • Le jour du permis voire durant vos leçons de conduite, n’hésitez pas à exagérer (un petit peu) vos mouvements de contrôles (surtout celui vers le rétroviseur intérieur qui peut être très discret) afin de montrer à l’inspecteur que vous réalisez bien tous vos contrôles.

Les contrôles réguliers

Vous devez les effectuer de manière permanente afin que vous sachiez à tout instant ce qu’il se passe autour de votre véhicule. Voici les contrôles à effectuer sans relâche :

  1. Le plus fréquemment : les contrôles du rétroviseur intérieur pour voir ce qu’il se passe derrière.
  1. De temps à autre : les contrôles des rétroviseurs extérieurs.

Les contrôles précédant une action

Les contrôles précédant une action : ce sont les prise d’informations essentielles pour assurer la sécurité d’une action : ils peuvent être très variés selon les situations.

Vous trouverez ci-dessous la liste des contrôles à effectuer en fonction des situations.

Contrôler avant un départ

Avant de vous insérer dans la circulation, vous devez vérifiez que vous ne gênerai aucun usagers via :

  1. Un contrôle général autour du véhicule : rétroviseurs, arrière du véhicule, regards côté trottoir et côté route.
  1. Un contrôle au niveau du rétroviseur du côté où vous souhaitez vous insérer.
  2. Un angle mort

Contrôler avant un freinage

Il est impératif de regarder dans le rétroviseur arrière avant et durant le freinage afin de vérifier que le conducteur qui vous succède respecte les distances de sécurité.

Contrôler durant une manoeuvre

Lors d’une manoeuvre, il vous faut prendre continuellement des informations en contrôlant autour de vous (toutes les vitres, rétroviseurs, angle mort) car vous n’êtes pas prioritaire.

Contrôler avant une intersection

Que vous soyez priotaire ou pas à une intersection donnée, vous devez toujours :

  1. Contrôler directement, à travers le pare-brise et les vitres, les voies de circulation afin d’anticiper la venue des véhicules au sein de l’intersection.
  1. Contrôler le rétroviseur intérieur pour prendre les informations sur le comportement des usagers présents derrière vous

En plus de ces prises d’informations, vous devez :

Si vous tournez à droite : contrôler le rétroviseur droit et l’angle mort droit.

Si vous tournez à gauche : contrôler le rétroviseur gauche et l’angle mort gauche.

Contrôler au niveau d’un rond-point

NB : La circulation est très fluide au niveau d’un rond-point : tout va très vite et il est vraiment primordial d’être très réactif sur la prise d’information pour ne pas se faire surprendre.

A l’approche d’un rond-point

Vous devez céder la priorité à gauche, vous devez donc :

  1. Contrôler le rétroviseur intérieur pour prendre les informations sur le comportement des usagers présents derrière vous
  1. Contrôler les usagers venant de gauche de manière courte et répétée car les rond-points sont des lieux de circulation souvent très dense.

A la sortie d’un rond-point

Vous devez contrôler :

  1. Si vous allez tout droit ou à droite et que vous êtes donc sur la voie de droite du rond-point : les deux angles morts afin de vérifier qu’un deux routes ne s’est pas glissé sur votre droite et qu’un usager de la file de gauche.
  1. Si vous allez à gauche ou faites demi-tour et que vous êtes donc sur la voie de gauche : le rétroviseur gauche et l’angle mort gauche au moment de vous rabattre.

Contrôler avant un changement de file

Pour changer de file sur une chaussée à plusieurs voies, voici les contrôles à effectuer :

  1. Contrôler dans le rétroviseur arrière
  2. Contrôler dans le rétroviseur du côté où l’on souhaite s’insérer.
  3. Contrôler l’angle mort du côté où l’on souhaite s’insérer.

Contrôler avant une insertion sur l’autoroute

Lors d’une insertion sur l’autoroute, il ne faut pas attendre pour contrôler à plusieurs reprises l’angle mort et le rétroviseur extérieurs du côté où l’on souhaite s’insérer.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article